Corneille sur les bancs de l’école [partie 2]

Voici la deuxième partie de notre entretien avec Annick Bernard, enseignante en CP dans une de nos classes partenaires de l’expérimentation Corneille, réalisée en partenariat avec l’Université de Lille. Elle nous délivre aujourd’hui ses conseils en terme d’apprentissage de la lecture.

CORNEILLE : Quelles sont les grandes étapes de l’apprentissage de la lecture ?

L’apprentissage de la lecture se déroule en plusieurs étapes préliminaires au CP. Cela commence par le langage : entendre, reconnaître son prénom puis « savoir le dire pour se faire comprendre ». C’est pourquoi on conseille de ne pas « parler bébé » aux enfants, mais d’utiliser un vocabulaire varié et approprié. Ensuite, il y a l’accès à l’écrit : proposer différents supports dès le plus jeune âge permet à l’enfant de se familiariser avec cet environnement. Le graphisme est une étape complémentaire qui passe par le schéma corporel afin de voir en grand avant de réduire le geste à la feuille de papier. Quand l’enfant parle couramment et correctement, avec une bonne articulation, qu’il connaît l’alphabet, sait écrire plusieurs mots et surtout s’il aime les livres, alors il est prêt à entrer dans l’apprentissage de la lecture.

CORNEILLE : Comment bien aborder l’apprentissage de la lecture ?

Voici ce que je dis à mes élèves à l’entrée en CP : « Tu sais déjà lire, mais tu ne t’en es pas rendu compte ! » En effet, à son arrivée en CP, l’enfant sait déjà lire les prénoms des élèves de la classe, le nom des jours, parfois les couleurs et les petits mots réguliers comme « le », « la », « maman », « papa », « moto », etc. Si l’enfant est mis en confiance, il sera prêt pour la belle aventure de la lecture. Bien sûr, il faudra s’entraîner régulièrement, comme pour apprendre à marcher ou à pédaler. Mais chacun avance à son rythme et tout le monde peut y arriver. Surtout, l’enfant qui apprend à lire ne doit pas s’inquiéter : ce n’est pas parce qu’il saura lire que Papa ou Maman ne lui liront plus d’histoire le soir à la maison.

CORNEILLE : Quels conseils donner aux parents pour accompagner leurs enfants dans l’apprentissage de lecture ?

Parfois ce sont les parents qui sont en quête de conseils, car ils ont l’impression que pour la première fois leur enfant pourrait être en difficulté. Les parents ne doivent pas chercher à prendre de l’avance, mais à respecter le rythme de leur enfant et les apprentissages de l’école. Ils peuvent mettre leur enfant en confiance et garder ce moment privilégié de lecture d’albums en le faisant évoluer petit à petit avec une lecture à deux voix. Et surtout expliquer à leur enfant que tout ce qu’il apprend à l’école va lui ouvrir beaucoup de possibilités à la maison et dans la vie de tous les jours. Quel bonheur de pouvoir lire « coca », « frites », « nuggets » sur le menu ou d’écrire « chocolat », « bonbon », « glace » sur la liste de courses ! Quel bonheur de lire le message de mamie et pouvoir lui répondre !

« Si l’enfant est mis en confiance, il sera prêt pour la belle aventure de la lecture. »

– Annnick Bernard

CORNEILLE : Comment aider un enfant qui rencontre des difficultés dans l’apprentissage de la lecture ?

Parfois, malgré toute la bonne volonté de l’enfant et des adultes partenaires, l’enfant peut se trouver en difficulté. Il ne faut pas perdre de vue que l’apprentissage de la lecture demande beaucoup de temps et d’entraînement quotidien pour gommer les difficultés passagères. Avant de parler de réels problèmes, il faut parfois penser à vérifier la vue et l’ouïe. Une simple paire de lunettes peut parfois faire bien des miracles. Ces tests devraient être systématiquement faits avant l’entrée en CP. Pour aider l’enfant en difficulté, il faut savoir éveiller son intérêt pour la lecture : en le laissant choisir les livres, en gardant des moments privilégiés de lecture à voix haute avec adulte, en lui demandant de l’aide pour lire les ingrédients d’une recette, les panneaux de signalisation. On peut aussi rendre les exercices ludiques comme taper dans les mains à chaque mot, se raconter le dessin animé de ce qu’on vient de lire ou se chronométrer sur la lecture d’un petit texte.

CORNEILLE : Comment faire aimer la lecture aux enfants ?

Quel que soit l’enfant et son niveau de lecture, il ne faut pas perdre de vue que l’enfant copie l’attitude de l’adulte. Si l’enfant voit régulièrement l’adulte lire, il aura envie de faire pareil. Alors quoi de plus agréable que de se blottir à deux pour partager ce moment de lecture dans la complicité ? L’enfant en apprentissage de la lecture a envie de tout découvrir, mais il n’est pas encore capable de tout faire tout seul. Il est alors rassuré si l’adulte est encore présent à ses côtés pour l’aider. Le meilleur moment pour lire cette histoire est un moment calme où la complicité s’installe où vous ne serez pas dérangés. On peut proposer une lecture à l’enfant quand il a besoin de se poser, de patienter. Un des moments les plus favorables reste le rituel du soir avant le coucher qui rassemble toutes les conditions pour passer un bon moment. L’enfant se sent privilégié et ce moment de calme l’aidera à s’endormir.

À propos...

Annick BERNARD

Professeure des écoles à Baisieux dans un CP ayant participé à l'expérimentation.

Cet article est la suite d’une interview en deux parties